© 2017 par Anne-Christine Tinel

biblio

Textes dramatiques publiés

 La mer n'a pas d'horizon, Editions du petit théâtre de Vallières, Cahier n°22, décembre 2013.

 


 Romans publiés


 L'oeil postiche de la statue kongo, Elyzad, 2009
 Tunis, par hasard, Elyzad, 2008

 

 
 Créations à la scène

 Demain, dès l'aube, je partirai / Sources, par Humani Théâtre au Sillon, scène conventionnée de Clermont l'Hérault, mai 2018 (tournée en cours)

Dans le rouge, mise en maquette de Monique Hervouet, Cie Banquet d'Avril, salle Vasse de Nantes, dans le cadre des Transversales (EAT) avril 2018


 Les petits poussés / Un mouchoir dans les ronces, création par la Cie La Langue Ecarlate à 
Pirouette circaouette (Circa, Auch), avril 2018


 Ne compte pas sur moi pour être triste, mise en scène Caroline Bertran-Hours, La Halle aux grains, festival Scène en vie, Samatan 2015

 Fourbi la chambre, mise en scène Marion Aicart, babouk la compagnie, théâtre Au bout là-bas, Avignon, 2014

 Une quarantaine, trio allegro vivace, mise en scène de Marion Aicart, babouk la compagnie, Hôpital Caroline du Frioul, Marseille, 2013

 La dépossession ou les ronces, mise en scène Anne-Christine Tinel, JEPTAV (Journées théâtrales de Sousse), Mars, 2007

 Folie mecano, livret pour un opéra de Bernard Magny, création Promusica, Sorgues, 2001

 Vent Debout, opéra parlé, mise en scène Anne-Christine Tinel, coopérative artistique Pôle Sud ; théâtre de Gagny mars 2000 puis maison de la poésie, Avignon, 2000

 Dialogue parmi les eaux mortes, livret pour un opéra de David Ducros, mise en scène Anne-Christine Tinel, Compagnie Crue, Festival classique de Haute Provence, 1996

 

 Prix, récompenses, aides
 

Fartlek, avril 2017, sélection du comité de lecture des EAT

Dans le formulaire, 2016 /17 sélection A mots découverts.

Aide à la création de textes dramatiques, Artcena, printemps 2016

 Saisie (titre provisoire), Aide à l'écriture de la commission

Ecrire pour la rue (DGCA), 2016

 Ne compte pas sur moi pour être triste, écriture accompagnée par l'ADDA 32 avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication/Direction régionale des affaires culturelles

dans le cadre du Fonds d’encouragement

aux initiatives artistiques et culturelles des amateurs, 2015

 L'oeil postiche de la statue kongo, prix spécial littérature contemporaine du jury du Grand prix de la ville de Toulouse, 2011

 Les bois murés, aide à l'écriture – CNL et CRL (Centre Régional

de Lettre Midi-Pyrénées), 2010

 La mer n'a pas d'horizon, Premier prix du concours d'auteurs

du Théâtre de Vallières, 2009

Ecrire a deux visages. Deux pratiques se situent aux deux extrémités du paradoxe-écriture : d'un côté l'écriture romanesque, dense, intimiste ; en vis à vis, comme un appel d'air, l'écriture théâtrale, où tapage l'urgence de la représentation.

METISSAGE ET CONTAGION...

 

Régulièrement Anne-Christine Tinel retrempe son écriture dans la musique. Rythmique, organique, imagée, sa langue se prête singulièrement aux frottements avec l'univers acoustique. Elle écrit le livret de Folie-mécano, un opéra de Bernard Magny créé en 2001 en collaboration avec la formation professionnelle Promusica dans le Vaucluse. En 2002, elle réalise pour Grégoire Lorieux le livret d'une pièce radiophonique pour performance dansée, Bestiaire du cri est créé en 2002 à Paris par l'ensemble Diffraction. En 2010 le chef d'Orchestre Guillaume Bourgogne lui commande des textes poétiques. Souffles, séquences du vent est crée au Festival des Nuits d'Eté et il est repris en 2011 au NTH8 et au Centre Culturel Théo Argence de Saint Priest. La pièce majeure du programme, «Windsequenzen» (Séquences du vent), de Péter Eötvös – compositeur hongrois – illustre les différents caractères du vent, et notamment les vents des quatre points cardinaux. Les ‘textes-musique’ d'Anne-Christine Tinel sur ces images du souffle sont interprétés par Marie Braun, flûtiste et comédienne, créant du ‘liant’ entre les différents mouvements, accompagnée en cela par des compositions / réactions par Op.Cit trio (Berrerd-Escoffier-Scarpa).

Anne-Christine Tinel collabore aussi avec d'autres artistes. Son écriture naît comme par contiguïté, au contact des productions de ses amis peintres et sculpteurs, Natacha Mondon, Hélène Riff, Ronan Barrot, ou encore Mohamed Ben Slam. Outre son enseignement de l'Histoire de l'Art, elle pratique régulièrement la peinture et la danse, qui innervent son imaginaire. Si l'écriture est centrale, elle emprunte aux autres arts une poétique, des outils de composition qui nourrissent son travail. Pour la chorégraphe Frédérique Pageard, elle écrit et enregistre un polylogue, L'abri impossible, à l'occasion de Chemins de traverse, une initiative du Grand Auch – Pays d'Art et d'Histoire.

Pour Chemins d'art en Armagnac elle écrit en 2011 sur Laressingle, Mansencôme, Montréal du Gers, Gondrin, Condom... Pour l'édition 2013 du festival Circa de cirque contemporain, elle réalise dans le cadre de Radio Circa une installation radiophonique 7 lieux pour dix chapiteaux.